ACCUEILJ'AIME/J'AIME PASPHOTOSJEUXLIENSME CONTACTERLIVRE D'OR
Accueil
Retrouvez ci-dessous les trois derniers articles publiés sur mon site. Et pensez à laisser un mot sur le livre d'or !
 

LES CHRONIQUES D'ALVIN LE FAISEUR, TOME 6 : LA CITE DE CRISTAL (Orson Scott Card) : Conclusion claire

Mes Passions - Musique

lacitedecristalSuite et fin (provisoire) des aventures d'Alvin le Faiseur, avec le sixième tome des Chroniques portant son nom, intitulé la Cité de Cristal. Fin provisoire car l'auteur, Orson Scott Card a annoncé qu'il écrivait (ou écrirait) un septième tome. En attendant, ce volet apporte tout de même une vraie conclusion à cette saga quelque peu inégale, mais qui tient là un solide dénouement. L'approche de ce dernier force l'auteur à faire avancer les différents fils de l'intrigue, redonnant un rythme à la narration qui avait manqué lors des deux épisodes précédents.

Les Chroniques d'Alvin le Faiseur, tome 6 : la Cité de Cristal renoue avec ce qui avait fait du deuxième volet, le Sorcier Rouge, le meilleur épisode de la saga. Ici les aventures prennent une autre dimension que les simples mésaventures du personnage principal et de ses compagnons. C'est un destin beaucoup plus large qui se joue et les enjeux sont tout autres. Pas sauver le monde, mais presque. Cela donne au récit un souffle épique supplémentaire, celui-là même qui a manqué à certains volets de l'histoire.

Read more...

 

CHAINED, BELOVED : En couple, mais pas trop

Les Blogs - Blog ciné

chainedafficheDeux films pour une seule critique, mais ceci pour une bonne raison. En effet, Beloved et Chained forment deux parties d'un même triptyque dont le dernier volet sortira en septembre. Il ne s'agit pas de deux épisodes d'une même histoire, mais de deux histoires différentes qui se croisent et quo comptent certains personnages en commun. Malheureusement, l'intérêt de cette caractéristique reste relativement anecdotique, faute d'être réellement exploitée. Les propos des deux films s'avèrent de plus pas du même intérêt, rendant le tout est peu frustrant.

Chained raconte l'histoire d'une séparation en épousant le point de vue de la moitié masculine du couple. Il livre un formidable portrait, d'une remarquable subtilité, sans aucun manichéisme. En allant voir Beloved, on s'attend à assister à la même histoire du point de vue féminin. C'est d'ailleurs ce que laisse largement entendre les promoteurs du film. Cependant, il n'en est rien. Ce deuxième volet est en fait un triple portrait de femme. Certes l'une d'elle est bien celle qui finira par quitter son mari dans l'autre film, mais le propos n'est pas du tout ici centré sur son couple. Si certains éléments permettent de mieux comprendre ce qui s'est passé par ailleurs, la synergie est assez ténue et il aurait presque pu s'agir de deux films totalement différents.

Read more...

 

POCKET MOON (Simon Joyner), MISSION BELLS (The Mission Ornaments), SEVEN DIALS (Roddy Frame) : Verre à moitié plein

Mes Passions - Musique

pocketmoonsimonjoynerOn commence cet avis musical relativement réjouissant avec Simon Joyner, un artiste américain, et son album Pocket Moon sorti l'année dernière. Son style est fait de douceur, avec beaucoup de maîtrise, ce qui donne un résultat plutôt agréable. Les accompagnements sont généralement simples, avec une simple guitare sèche. Cela reste très classique et se heurte aux limites de la voix de l'artiste, qui n'a pas de réel intérêt. Il n'y au final rien à jeter dans cet album. Certes, rien de très enthousiasmant non plus, mais il serait dommage de voir le verre à moitié vide.

missionbellstheproperornamentsOn poursuit avec The Proper Ornaments, un groupe visiblement anglais, mais dont je ne sais pas grand chose, puisqu'il ne bénéficie pas de page Wikipedia. Cela ne les a pas empêché de sortir Mission Bells. On y découvre une voix un peu traînante, légèrement loin du micro, mais que l'on peut trouver malgré tout dans un premier temps plutôt agréable. Cependant, on finit par être agacé par cette impression d'une interprétation un peu éteinte, sans raison valable. Du coup, on a bien du mal à vraiment accrocher, malgré des qualités évidentes. Cela donne au final avant tout un sentiment d'un potentiel inexploité. Dommage !

Read more...

 

1275 AMES (Jim Thompson) : Humour noir

Mes Passions - Lectures

1275amesOn associe rarement le roman noir avec l'humour. Cela semble relativement antinomique. Pourtant, il existe bien un humour noir, il semble donc possible que les deux cohabitent. Il existe quelques exemples d'œuvres qui parviennent à concilier les deux. C'est le cas de 1275 Ames, un roman de Jim Thompson de 1964, qui flirte gentiment avec la parodie. Il nous fait découvrir un personnage principal relativement inoubliable et surtout totalement décalé. Pour notre plus grand bonheur.

Nick Corey, héros et narrateur de 1275 Ames, n'est pas un shérif comme les autres. Dans ce coin reculé et calme de l'Amérique profonde, il maintient l'ordre en laissant à peu près tout le monde faire à peu près ce qu'il veut. Comme ça personne ne se plaint, il n'y pas de vagues et il assure sa tranquille réélection. Mais au cours de ce roman, on découvrira que sous ses airs placides et débonnaires se cache.. Bon, je n'en dirai par plus car tout l'intérêt de ce roman repose justement sur la surprise et l'inattendu. Et Jim Thompson manie ces deux éléments avec beaucoup de talents pour nous proposer une histoire dont l'immense mérite est d'être drôle.

Read more...