ACCUEILJ'AIME/J'AIME PASPHOTOSJEUXLIENSME CONTACTERLIVRE D'OR
Accueil
Retrouvez ci-dessous les trois derniers articles publiés sur mon site. Et pensez à laisser un mot sur le livre d'or !
 

TOUT CA POUR CA : 10 ANS DE MILITANTISME AU PS : EPISODE 12 : La Coopol, la bonne blague

Les Blogs - Blog Acutalités

episode12Après avoir négligé quelque peu cette chronique, il est temps d'y revenir avec un épisode qui prête plutôt à sourire, mais qui en dit long sur le fonctionnement du Parti Socialiste (et de tous les partis politiques en fait). Bon, il est vrai que je dis ça à peu près à chaque billet, je l'admets. Je vais donc vous parler de la Coopol, acronyme de Coopérative Politique. Je suis sûr que je viens de réveiller un mot oublié depuis longtemps chez les vieux militants et en prononcer un totalement inconnu chez les autres.

La Coopol était un réseau social destiné aux adhérents du PS et aux sympathisants. Un projet particulièrement ambitieux qui a été mené à peu près n'importe comment, qui a coûté un prix faramineux pour constituer au final un bide retentissant. A la limite, j'aurais presque envie de m'arrêter là, puisque tout est dit, mais je vais quand même vous contez de manière un peu plus précise comment ce fiasco s'est déroulé.

Last Updated ( DATE_FORMAT_LC2 )

Read more...

 

TRANSIT : L'heure des choix

Les Blogs - Blog ciné

transitafficheUn dilemme, qu'il soit moral ou amoureux, constitue un point de départ potentiel pour un bon scénario. En effet, conduire les spectateur à se demander quel sera finalement le choix du personnage représente une façon assez simple de faire naître une certaine forme de suspense. Et on peut multiplier le procédé au sein de la même histoire avec plusieurs décisions à prendre pour plusieurs personnages. C'est sur cela que repose Transit, le nouveau film du réalisateur allemand Christian Petzold, que l'on avait déjà remarqué en France avec Phoenix. Il nous livre là sans doute son film le plus abouti.

Transit possède une toile de fond qui peut quelque peu surprendre. En effet, il se déroule dans ce qui ressemble comme deux gouttes d'eau à la France d'aujourd'hui, mais une France secouée par des événements politiques totalement imaginaires, avec la prise de contrôle du territoire progressive par une armée fasciste et la traque de tous les réfugiés... y compris les réfugiés allemands. Ce point de départ est un peu déstabilisant, nous ancrant à la fois dans la réalité et dans l'imaginaire. Il nous fait perdre par mal de repères, mais c'est pour mieux nous rendre perméable à l'émotion. On peut aussi y voir là un écho à une évolution politique plutôt inquiétante qui sévit en Europe.

Read more...

 

L'ILE AUX CHIENS : Wes Anderson a du chien

Les Blogs - Blog ciné

lileauxchiensafficheWes Anderson fait partie de ces très rares réalisateurs possédant une personnalité artistique assez forte pour que l'on reconnaisse son style au premier regard. Un style qui séduit par sa poésie, la folie douce qui anime ses personnages, le tout mis en image avec une maîtrise et une originalité hors du commun. Des films reconnaissables, mais tous différents. L'Ile aux Chiens constitue une nouvelle œuvre qui ne ressemble à aucune autre, même si on est vite tenté de la comparer à Fantastic Mr. Fox, sa précédente incursion dans le monde de l'animation. Mais en tout cas, le talent est toujours aussi éclatant.

L'Ile aux Chiens est d'abord une belle histoire, pleine de poésie, d'aventures, de romance... Une histoire particulièrement romanesque qui montre ce qu'on peut faire d'un film d'animation où les animaux parlent (une petite pensée aux scénaristes de Comme des Bêtes, qui auront pris des notes devant ce film j'espère). Du rythme, des rebondissements et des personnages, humains et animaux, toujours aussi attachants. On est au cœur de tout ce qui a toujours fait le succès de Wes Anderson. Un univers enfantin, mais d'une subtilité et d'une richesse qui séduiront le plus adulte des spectateurs.

Read more...

 

HOPELESSNESS (Anohni), THE HOPE SIX DEMOLITION PROJECT (PJ Harvey), LITTLE WINDOWS (Teddy Thompson et Kelly Jones) : Assiette britannique

Mes Passions - Musique

hopelessnessanohniOn début cet avis musical par une artiste anglaise transgenre, nommée Anohni et son album Hopelessness, sorti en 2016. Une artiste qui ne m'a pas vraiment convaincu déjà du fait de sa voix quelque peu horripilante. Elle livre un son pop rock, avec quelques accents électros, maîtrisé, propre, mais sans éclat. La première moitié de l'album n'accroche pas vraiment l'oreille, la seconde sera carrément inaudible par moment.

thehopesixdemolitionprojectpjharveyOn poursuit avec une valeur sûre : PJ Harvey et son album The Hope Six Demolition Project. La voix démarre sans introduction et on retrouve tout de suite tout ce qu'on aime chez cette artiste. On notera cependant un ton peut-être un peu plus enjoué que d'habitude. Tous les titres sont pleinement maîtrisés, d'une qualité constante. Sa voix est toujours aussi électrisante. Il manque simplement ici un titre vraiment accrocheur. Du coup, c'est beau, mais pas trop non plus. Surtout que l'album s'achève avec quelques titres qui ressemblent quelque peu à du remplissage.

Last Updated ( DATE_FORMAT_LC2 )

Read more...